Chef d’orchestre

Théo Schmitt

Théo Schmitt est un jeune musicien de 25 ans originaire de la région de Palézieux. Après avoir obtenu un bachelor de « musique à l’école », il poursuit ses études à la Haute École de Musique de Lausanne en master de «Direction d’orchestre» dans la classe d’Aurélien Azan-Zielinski.

Il a commencé la musique avec le saxophone, notamment dans la classe d’Elie Fumeaux. Il a également suivi les cours de direction d’orchestre à vent d’Hervé Grélat et a obtenu son diplôme non-professionnel de directeur. Ses activités musicales en tant qu’instrumentiste sont appréciées depuis plus de 10 ans au sein de l’Harmonie d’Oron où il occupe depuis peu le poste de directeur musical.

Il pratique régulièrement la direction d’orchestre puisqu’il a pris la direction, depuis l’été 2012, du Camp Musical de la Région Lavaux, (où l’une de ses premières compositions, « Call of the New Sun », a été interprétée par la soixantaine de jeunes musiciens). En septembre 2013, il a été engagé pour diriger l’Avenir d’Aclens, Brass Band vaudois composé d’une quarantaine de musiciens, et finalement, en septembre 2014, il a également repris la tête de La Jeune Garde de la Landwehr de Fribourg.

Parallèlement à ses activités de chef d’orchestre, Théo Schmitt se consacre à la composition et compte déjà plusieurs œuvres originales. En 2015, l’Ensemble de cuivres Mélodia interprète sa première symphonie. En 2016, l’orchestre à vents du conservatoire de Lausanne lui commande un ciné-concert : Le Trésor du Léman. La même année, sa pièce « La Fantaisie Lémanique » remporte le deuxième prix de composition de la Fête Fédérale des Musiques.

Pour La Légende du Château de ChillonTM, il assure l’écriture de la musique et du scénario, le rôle d’Achille Navet dans le film, ainsi que la direction de l’orchestre.